Voyage touristique et botanique : monastères moldaves et flore bulgare (suite)

Mercredi 2 juin

Dans la matinée, Yvonne, Jeannette et moi allons visiter le jardin botanique de Cluj Napoca. C’est un fort joli jardin avec d’immenses serres de palmiers et de plantes tropicales. Dans l’entrée des serres, on peut voir des revues de jardins botaniques du monde entier dont celui de Monaco. La visite terminée, direction de Baïa Mare dans les Maramures. Après le pique-nique, direction de Baïa Sprie. De là nous empruntons une petite route conduisant à l’église en bois de Surdesti. A l’angle du chemin qu’il nous faut emprunter à pied, stationne un car de tourisme de la Procure. Nous voici devant l’église, accueillis par une dizaine d’enfants nous offrant marguerites et petits cailloux. L’intérieur, contrairement à l’extérieur, ressemble vraiment à celui des stavekirke de Norvège. L’après-midi se poursuit par la vision et la photographie de jolies maisons anciennes, de portails de bois, de chaumières, d’une autre église de bois. Nous terminons la journée par la visite du Cimitru Vesel de Sapinta. Parmi la verdure et les fleurs, foisonnent les croix de bois, entièrement peintes pendant 40 ans de sa vie par le sculpteur Stan Patras, mort en 1977. Le bleu domine. En médaillon et en bas-relief, des scènes, de chaque côté de la croix, caractérisent le défunt. De plus, quelques lignes, en vers ou en prose, et des dessins géométriques tous différents complètent la décoration. Au retour à la voiture, dans le soir finissant, des vaches, à la queue leu leu, sans berger, rentrent chacune en son étable. Et nous, nous entrons maintenant à l’hôtel Sighetul Marmatiei, imposante bâtisse dans un parc.

1993 01 Cluj Napoca jardin botanique

Cluj Napoca jardin botanique

1993 02 Serre tropicale du jardin bota à Cluj Napoca

Serre tropicale du jardin botanique à Cluj Napoca

1993 03 Paeonia tenuifolia au jardin bota de Cluj Napoca

Paeonia tenuifolia au jardin botanique de Cluj Napoca

1993 04 Portail de l'enclos de la basilique

Portail de l’enclos de la basilique

1993 05 Maison près de la basilique

Maison près de la basilique

1993 06 L'église de Surdesti

L’église de Surdesti

1993 07 Chaumière de Surdesti

Chaumière de Surdesti

1993 08 Sapinta- cimetière

Sapinta – cimetière

1993 09 Sapinta- cimetière 2

Sapinta – cimetière

1993 10 Cimitru Vesel

Cimitru Vesel

1993 11 Cimitru Vesel 2

Cimitru Vesel

Jeudi 3 juin

Pour débuter la journée nous décidons de visiter le musée ethnographique de plein air, en réalité village abandonné depuis quelques décennies. La visite se termine par l’ascension d’une colline où de modernes mais jolies sculptures de bois sont exposées tout au long de la pente. Onze heures, heure d’ouverture du musée des Maramures. Nous nous y rendons et admirons tout plein d’objets en bois ainsi que des tissages somptueux savamment brodés. Nous décidons maintenant de nous rendre à Sieu non pas par la route mais par une longue piste sinuant dans un paysage de toute beauté. Et nous voici à Sieu, village ressemblant à celui du musée ethnographique. Un peu plus loin, nous sommes à Bogdan Voda où le médecin du dispensaire propose de nous guider pour la visite de l’église et des vieilles tombes de bois sculpté. Nous voici maintenant à Borsa où nous recherchons le monastère à visiter. Difficile à trouver et difficile d’accès, il se situe au sommet d’une colline d’où la vue est sublime. Construit dans un parc immense ceint de magnifiques barrières de bois des Maramures, il faut pour y accéder, franchir un splendide portail sculpté, couleur miel. Mais le temps est à l’orage, l’heure tardive et la route bien longue pour Cimpulung. Nous abandonnons et roulons. Au col de Prislop, arrêt en vitesse pour Erysimum crepidifolium et Aquilegia transsilvanica. Traversée maintenant du beau village de Ciocanesti aux belles maisons dont les façades sont ornées de bandeaux peints ou de céramique au décor semblable à celui des tissages et des costumes traditionnels. Arrivés à Cimpulung, nous recherchons le Complex VTT installé dans un vieil hôtel de début du siècle. Dans la salle à manger est un immense et beau vitrail éclairé par l’arrière. Nous y dînons en compagnie d’une vingtaine de jeunes Corréziens venus faire de l’aide humanitaire pour l’adduction d’eau et d’un autre venu initier quelques Roumains aux arcanes de l’informatique.

1993 12 Musée de Sighetul

Musée de Sighetul

1993 13 Sighetul-musée

Musée de Sighetul

1993 14 Sighetul- Maria notre guide au musée

Sighetul – Maria notre guide au musée

1993 15 Après Botiza Vue depuis la piste

Après Botiza Vue depuis la piste

1993 16 Sieu Vieux village

Sieu Vieux village

1993 17 Maison de Sieu

Maison de Sieu

1993 18 Portail de l'enclos de l'église de Bogdan Voda

Portail de l’enclos de l’église de Bogdan Voda

1993 19 Croix dans le cimetière de Bogdan-Voda

Croix dans le cimetière de Bogdan-Voda

1993 20 Dans l'enclos du monastère de Borsa

Dans l’enclos du monastère de Borsa

1993 21 Maison à bandeaux peints

Maison à bandeaux peints

Vendredi 4 juin

L’informaticien nous propose de nous accompagner jusqu’au musée du bois, musée très beau et très intéressant bien sûr. Ensuite à une trentaine de kilomètres de là, on peut nous voir au magnifique monastère de Moldavita en Bucovine. Là une religieuse désireuse d’améliorer son français a recours à nous. Mais aujourd’hui, c’est le jour essentiellement consacré à la visite des monastères… alors continuons… En ce tout début d’après-midi nous voici donc à celui de Sucevita situé à une vingtaine de kilomètres plus au nord. Comme le précédent, il possède des fresques tant intérieures qu’extérieures mais bien mieux conservées. Par contre les abords dépouillés, plus austères, sont moins agréables. Dans la maison princière adjacente est installé un riche musée d’art religieux féodal. Plus loin, à Rodauti, nous visitons l’église de Bogdan édifiée sur un plan roman, ce qui est rarissime dans la région. A Marginea, pour changer, nous allons voir les fameuses céramiques noires qui pourtant nous déçoivent. Puis de nouveau un monastère, le dernier de la journée, Putna. De celui-ci nous gardons un souvenir impérissable à cause d’André, frère d’un moine de l’édifice religieux. André est responsable de l’hôtel dépendant du dit monastère. En tant que tel, il participe actuellement à sa rénovation. Devant notre désappointement de trouver l’hôtel fermé, il nous propose de nous loger dans des huttes situées dans un beau verger et d’aller prendre le repas du soir chez les moines. En attendant il nous fait visiter l’hôtel dont la restauration est presque terminée. Il nous rendra encore divers services, bref il sera aux petits soins pour nous.

1993 22 Cimpulung église

Cimpulung église

1993 23 maison de Cimpulung

maison de Cimpulung

1993 24 A l'intérieur de l'enclos du monastère

A l’intérieur de l’enclos du monastère

1993 25 Moldovita- entrée du monastère

Moldovita – entrée du monastère

1993 26 Moldovita-le monastère

Moldovita -le monastère

1993 27 Sucevita - monastère

Sucevita – monastère

1993 28 Sucevita Détail des fresques du monastère

Sucevita : Détail des fresques du monastère

1993 29 Eglise Bogdana de Radauti

Eglise Bogdana de Radauti

1993 30 Putna- cabanes

Putna – cabanes

1993 31 monastère de Putna

monastère de Putna

1993 32 monastère de Putna

monastère de Putna

1993 33 Dans la salle de la maison princière du monastère de Putna

Dans la salle de la maison princière du monastère de Putna

Samedi 5 juin

Quelle bonne nuit nous venons de passer dans le calme de nos huttes ! Mais avant de quitter les lieux, il nous faut toutefois aller prendre le petit déjeuner. Voici d’ailleurs André avec qui nous avons rendez-vous, venant au-devant de nous ! Il nous conduit alors dans une salle immense de la maison princière où tout le mur du fond est masqué par une tapisserie représentant Etienne le Grand. Non seulement le site est princier, mais le petit déjeuner l’est aussi. Il débute, le croiriez-vous, par un verre d’eau de vie de pêche. N’osant vexer André, avec lui nous trinquons ! Pour la première fois de notre vie nous buvons donc de l’alcool dès le matin ! Maintenant peut commencer un pantagruélique et délicieux petit déjeuner. Il est presque terminé lorsqu’André revient avec cinq grands verres qu’il remplit de vin blanc. Et ce petit déjeuner à nul autre pareil nous coûtera une pellicule de diapositives pour un des moines, photographe. Et le repas du soir fut hier gratuit ! Le monastère, il convient de le dire en conclusion, fut fondé en 1466 par Etienne le Grand. C’est actuellement le plus vénéré de Bucovine. Pour nous, malgré les fresques intérieures et le bel iconostase de l’église, ce que nous avons le plus apprécié est le musée d’art religieux installé dans la maison princière. Adieu à Putna que nous n’oublierons pas et suite de la tournée des monastères : Arbore tout d’abord dont l’entrée est fermée. Puis voici Humor à l’église peinte tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Sur les murs du dehors, les dessins sont disposés en bandes superposées, telles d’archaïques BD. Un peu plus tard, on peut nous voir au monastère Voronet, « Joyau de la Bucovine », « Sixtine d’Orient ». Lui aussi est peint de fresques où domine un bleu à base de lapis-lazuli.Quant à l’architecture de l’édifice, elle est plus fine, plus élancée que celle de Maldovita et de Sucevita. Le monastère de Dragomirna sera le dernier que nous visiterons ce jour. A cause de son clocher de pierres très sculpté, il est un peu différent des autres. Il est aussi pourvu d’un joli puits et entouré d’une enceinte fortifiée flanquée de tours. Après quoi nous passerons la nuit dans la suite d’un hôtel où tout est pratiquement neuf et bien entretenu.

1993 34 Monastère Arbore

Monastère Arbore

1993 35 Monastère Humor

Monastère Humor

1993 36 Monastère Humor

Monastère Humor

1993 37 Monastère Voronet

Monastère Voronet

1993 38 Monastère Voronet2

Monastère Voronet

1993 39 Monastère Voronet3

Monastère Voronet : le jugement dernier

1993 40 Monastère Dragomirna

Monastère Dragomirna

1993 41 Auberge princière du monastère de Dragomirna

Auberge princière du monastère de Dragomirna

Dimanche 6 juin

Tôt ce matin, nous quittons notre hôtel. Et nous voici devant le musée d’art populaire installé dans l’auberge princière, l’un des plus anciens édifices publics de Roumanie. Comme une réunion se tient actuellement dans une des grandes salles du bas, il nous faudrait attendre deux à trois heures pour pouvoir le visiter. Nous renonçons… En route donc pour le dernier ensemble de monastères moldaves à ne pas manquer, à l’ouest de Tirgu Neamt. A quelque 500 m du monastère Neamt, la petite route qui y conduit est pour le moment interdite aux voitures. Fort heureusement nous nous trouvons dans un site propice à l’herborisation : profitons-en. Dans cette belle région boisée, peuplée de charmes, de hêtres, de chênes sessiles et de Quercus cerris aux glands à cupules filamenteuses, nous trouvons dans les clairières, Salvia transsylvanica, Ajuga genevensis et chamaepitys, Symphytum officinale subsp uliginosum, Sesleria albicans, Chrysosplenium alternifolium. La route d’accès au monastère étant libre maintenant, allons-y ! Mais où se garer ? Partout des voitures, des charrettes tirées par des chevaux en train de brouter pour l’instant ! Et sur l’esplanade précédant l’église, une vraie cour des miracles ! Dans l’enclos monastique, une foule bigarrée vient d’assister à l’office de la fête des Saints célébrée sur une vaste esplanade. Et là une bande de Français bien peu sympas ! Et quel contraste avec le monastère Sucu, à une dizaine de kilomètres plus loin ! A l’intérieur de l’enceinte, au beau milieu, l’église. Tout autour des arbustes, des fleurs, des allées parfaitement sarclées. Quant aux bâtiments conventuels jouxtant l’enceinte, ils ont de belles façades blanchies agrémentées de bois sombre s’harmonisant avec portes et fenêtres. Après le pique-nique petit tour dans les bois avoisinants où croissent diverses espèces d’érables avec en sous-bois Cornus sanguinea et Viburnum opalus. En début d’après-midi, arrivée au monastère d’Agapia, assez semblable au précédent mais plus cossu. Donnant asile à 200 religieuses orthodoxes, il est de ce fait, le plus important couvent d’Europe. Nous poursuivons la tournée des monastères par celui de Vorotec. Il est presque identique aux deux derniers. Seuls les longs bâtiments conventuels sont remplacés par de pimpantes maisonnettes mitoyennes de couleurs pastel avec jardinet attenant, passionnément entretenus par les religieuses. Nous terminons par le couvent de Bistrita, lequel, plus petit que les autres, ne nous laissera pas un souvenir impérissable. Nous roulons maintenant dans une région sauvage où au début du 20e siècle un éboulement fut à l’origine de la formation du Lac Rouge. Mais les hôtels sont inexistants : où allons-nous pouvoir dormir ? Heureusement sur la carte de Jeannette est indiquée en dehors de la route principale une station thermale. Nous nous y rendons et prenons pension à l’hôtel Alunis, d’où, depuis le petit balcon, la vue sur la forêt infinie, est sublime.

1993 42 De Suceava à Tirgu Neamt

De Suceava à Tirgu Neamt

1993 43 De Suceava à Tirgu Neamt 2

De Suceava à Tirgu Neamt

1993 44 Ajuga genevensis

Ajuga genevensis

1993 45 Chrysosplenium alternifolium

Chrysosplenium alternifolium

1993 46 Symphitum officinale subsp uliginosum

Symphitum officinale subsp uliginosum

1993 47 monastère de Neamt

monastère de Neamt

1993 48 Près du monastère Neamt

Près du monastère Neamt

1993 49 Abords du monastère Neamt

Abords du monastère Neamt

1993 50 Eglise du monastère de Neamt

Eglise du monastère de Neamt

1993 51 Monastère Sucu

Monastère Sucu

1993 52 Monastère Sucu 2

Monastère Sucu

1993 53 Acacia rose

Acacia rose

1993 54 Cornus sanguinea

Cornus sanguinea

1993 55 Cornus sanguinea 2

Cornus sanguinea

1993 56 Cornus sanguinea 3

Cornus sanguinea

1993 57 Viburnum opalus

Viburnum opalus

1993 58 Viburnum opalus2

Viburnum opalus

1993 59 Monastère Agapia

Monastère Agapia

1993 60 Monastère Varatec

Monastère Varatec

1993 61 Monastère Varatec2

Monastère Varatec

1993 62 Varatec Maisons de soeurs

Varatec Maisons de soeurs

1993 63 Monastère de Bistrita Eglise de la Dormition

Monastère de Bistrita Eglise de la Dormition

Lire la suite : 1993 Roumanie et Bulgarie 3

Vues : 1