Jean-Claude Bouzat, botaniste amateur connu, intervenant fréquemment sur Téla-Botanica, résidant dans la Drôme, nous a fait parvenir son étude sur les Viola acaules. Celles-ci sont réputées pour leur grande variabilité ainsi que leur propension à s’hybrider. Il en découle une grande difficulté que chacun d’entre-nous a rencontrée lorsqu’il s’est agi de les identifier de manière à peu près certaine.

Ce travail très documenté met à notre portée une illustration claire des critères retenus facilitant l’identification de ces violettes. Il marque une étape dans la reconnaissance de ces taxons mais il montre aussi les limites actuelles de l’exercice et milite pour que le corpus des particularités régionales soit constitué avec l’aide des botanistes sensibilisés à cette problématique.

Viola-acaules