Le but de ce tutoriel est de vous aider à synchroniser très simplement une trace GPS avec vos photos. Si vous utilisez exclusivement votre smartphone pour réaliser vos photos, celles-ci sont automatiquement géo localisées (paramétrez votre smartphone en conséquence), ce tuto ne vous concerne pas !

Pour les botanistes utilisant un appareil photo numérique, il est nécessaire de disposer en plus de celui-ci :

  • D’un GPS ou d’un smartphone équipé d’un GPS avec l’un des programmes suivants, par exemple : Geo tracker, Visorando, Locus Map, Iphigénie,…, ces logiciels sont conçus initialement pour faciliter la randonnée en permettant de suivre une trace préalablement chargée, mais aussi d’enregistrer un parcours, c’est cette fonction qui nous intéressera ici.
  • D’un ordinateur PC sous windows, pour les utilisateurs de Mac, télécharger GPSphotoliner.
  • Du logiciel Geosetter à charger sur votre ordinateur.

Avec Geosetter, logiciel gratuit et en français, vous pourrez géolocaliser vos photos. Vous pourrez également modifier les autres métadonnées (IPTC / XMP / Exif) de vos photos. Geosetter permet aussi de localiser les photos sur une carte GoogleMap ou GoogleEarth. Les métadonnées sont les informations cachées contenues dans chaque fichier image.

Avant de commencer à photographier, si vous utilisez un GPS ou l’un des programmes cités ci-dessus, veillez à vous assurer que l’horloge du GPS et celle de votre appareil photo sont réglées strictement à la même heure et minutes. C’est indispensable pour la précision de la localisation.

En effet, Geosetter va simplement comparer l’heure inscrite par votre appareil photo numérique, dans le fichier propre à chaque photo, avec le point de la trace enregistrée dans votre GPS ou dans l’une des applications pour smartphone citées plus haut : Geo tracker, Visorando, Locus Map, etc. correspondant exactement à l’heure de prise de vue, puis enregistrer dans ce fichier les coordonnées GPS correspondantes.

Géolocalisez vos photos avec Geosetter

Téléchargez Geosetter (version PC uniquement)

Veillez, préalablement, à copier les photos à géolocaliser ainsi que la trace que vous aurez enregistrée, dans un répertoire bien identifié, par exemple sur votre bureau afin de les retrouver aisément.

Ouvrez Geosetter

  1. Ouvrez le dossier contenant vos images en allant, dans le menu du haut, à Fichier / ouvrir le dossier.
  2. Dans le dossier, sélectionnez vos images à géolocaliser et double-cliquez pour les ouvrir dans la fenêtre de gauche.

Les photos s’affichent dans le panneau de gauche tandis qu’à droite apparaît une carte centrée sur votre dernière localisation. (voir copie d’écran ci-dessous)

Il faut ensuite charger la trace que vous aviez préalablement stockée dans un dossier, sur votre bureau par exemple. Pour ce faire :

Cliquez sur Modifier / Synchroniser avec un fichier de données GPS dans le menu du haut

La fenêtre ci-dessous s’ouvre

Allez chercher sur votre pc le fichier gpx de la trace (case Synchroniser avec un fichier de traces GPS : en haut de la fenêtre). Renseignez, le cas échéant, la différence maximale d’horloge entre l’appareil photo et le GPS en minutes (cases en bas). Normalement cette opération n’est pas nécessaire si vous avez bien synchronisé votre appareil photo avec votre GPS ou téléphone avant d’enregistrer la trace de votre parcours. Cliquez sur ok en bas de la fenêtre.

Cliquez sur Oui sur la nouvelle fenêtre venant d’apparaître.

La localisation de chacune de vos photos apparaît sur la carte (cf. ci-dessous).

Les vignettes dans la fenêtre de gauche montrent maintenant les coordonnées GPS, en rouge.

Cliquez sur oui pour sauvegarder les informations de trace

Pour afficher la trace GPS de votre randonnée, sélectionnez dans le menu du haut : Affichage / Traces GPS. Dans la fenêtre qui s’ouvre sous la carte Google Maps, cliquez sur la case devant le nom de votre trace GPS (ici Démo avec Le Guizay.gst), elle apparaît sur la carte. Vous pouvez en changer la couleur, afficher les points d’intérêts… Voir ci-dessous.

Lorsque vous cliquez sur une vignette, une fenêtre s’ouvre sur la carte sur laquelle figurent les deux façons d’exprimer les coordonnées géographiques : en format décimal ou en format sexagésimal (voir explications ci-dessous).

Les deux principales unités de mesure utilisées sont les coordonnées décimales et les coordonnées sexagésimales.

Coordonnées décimales

La latitude et la longitude sont alors exprimées à partir d’un nombre décimal, avec les caractéristiques suivantes :
– latitude entre 0° et 90° : hémisphère Nord,
– latitude entre 0° et -90° : hémisphère Sud,
– longitude entre 0° et 180° : Est du méridien de Greenwich,
– longitude entre 0° et -180° : Ouest du méridien de Greenwich,

Coordonnées sexagésimales

Les coordonnées sexagésimales ont trois composantes qui sont de plus en plus précises : les degrés, minutes et secondes. Chacune de ces composantes est en général un nombre entier, mais les secondes peuvent être un nombre décimal en cas de besoin d’une plus grande précision.
Un degré d’angle comprend 60 minutes d’angle, et une minute d’angle comprend 60 secondes d’angle.

Il existe des convertisseurs de données GPS dans l’un ou l’autre format tel que celui-ci.

Vos photos sont à présent géolocalisées !

Visits: 197