Quatre petits Géraniums ne sont pas très aisés à distinguer. Cette page liste les principaux critères permettant de les distinguer. En cliquant sur le nom du Geranium, ci-dessous, vous accéderez à une illustration photographique de ces critères.

Geranium pusillum

  • Feuilles à contour arrondi, généralement palmatipartites, les supérieures sessiles
  • Tiges et pétioles à poils tous < à 0,3 mm
  • 5 étamines fertiles alternant avec 5 staminodes
  • Sépales à micron apical rudimentaire (< ou = à 5 % de la lamina) ou nul
  • Sépales poilus étalés à l’anthèse puis subparallèles ou + ou – connivents
  • Pétales à onglet nul ou < à 30 % du limbe, ciliés, incisés. A dominante rose, dépassant à peine le calice
  • Taille 10 à 40 cm.

Geranium molle

  • Feuilles florales majoritairement alternes, les supérieures sessiles
  • Tiges et pétioles à poils étalés, de 1-2 mm, généralement denses
  • 10 étamines fertiles sans staminodes
  • Sépales à micron apical rudimentaire (< ou = à 5 % de la lamina) ou nul
  • Sépales poilus étalés à l’anthèse puis subparallèles ou + ou – connivents
  • Pétales à onglet nul ou < à 30 % du limbe, incisés, de couleur rose, 4 à 8 mm dépassant nettement le calice
  • Plante couverte de longs poils mous, la rendant blanchâtre, rougissant rarement.
  • Taille 10 à 60 cm

Geranium pyrenaicum

  • Feuilles palmatipartites couvertes de poils mous
  • Feuilles florales majoritairement géminées (disposées par 2 mais non opposées)
  • Tiges et pétioles à poils étalés de 1-2 mm, généralement épars
  • 10 étamines fertiles sans staminodes
  • Sépales à mucron apical rudimentaire (< ou = à 5 % de la lamina) ou nul
  • Sépales poilus étalés à l’anthèse puis subparallèles ou + ou – connivents
  • Pétales à onglet nul ou < à 30 % du limbe, ciliés, incisés, de couleur violet bleuâtre.
  • Fleurs grandes : 15 à 20 mm
  • Plante poilue rougissant rarement
  • Taille 20 à 100 cm

Geranium rotundifolium

  • Feuilles inférieures à segments primaires cunéiformes flabellés (disposés en forme d’éventail), aussi larges que longs
  • Feuilles inférieures à incisions primaires < ou = à 65 % du rayon
  • 10 étamines fertiles
  • Pétales entiers ou faiblement émarginés, rose intense à moitié basale blanche bien tranchée
  • Méricarpes restant fixés au rostre après déhiscence
  • Plante monocaule
  • Sépales à mucron apical bien marqué, > à 10 % de la lamina
  • Sépales poilus étalés à l’anthèse puis subparallèles ou + ou – connivents
  • Pétales à onglet nul ou < à 30 % du limbe, glabres. Fleurs à pédoncules < aux feuilles
  • Plante poilue rougissant rarement
  • Taille 10 à 60 cm