Cette première sortie de l’année, consacrée aux Gagées de Bohème, est devenue une véritable tradition. Après 3 mois de confinement dans nos logements douillets, il est grand temps d’affronter les premiers rayons du soleil et, surtout, de contempler ces magnifiques petites étoiles dispersées sur cette pelouse rocailleuse.

Les traditions ont du bon mais elles peuvent aussi lasser les habitués… Ce mardi 28 janvier nous nous sommes retrouvés à 8, des habitués mais aussi certains découvrant pour la première fois ces Liliacées. Étaient présents : Brigitte, Bruno, Eliott, Françoise, Jean-Jacques, Marie-Claire, Michèle et Patrick.

Nous avons été rejoints sur le terrain par Cyril Pélissier, Médiateur culturel et communication de la commune de Champdieu qui souhaitait faire connaissance avec notre association, découvrir en notre compagnie cette belle station et envisager d’éventuelles contributions de Botanique 42 à la présentation de ce taxon et à ses enjeux de protection. Nous pourrions, plus largement, guider sur le terrain quelques habitants de cette commune désireux de découvrir la flore associée.

Cette année, les Gagées en fleur semblaient un peu moins nombreuses qu’à l’accoutumée, peut-être en raison du choix d’une date un peu trop précoce dans la saison. La visite du site de Pierre à Jard, abritant habituellement lui aussi une belle population de Gagées et distant de quelques kilomètres mais plus haut en altitude d’environ 200 m, confirmera qu’il était sans doute un peu prématuré de les rechercher, cette année, même fin janvier, puisqu’aucun pied en fleur ne fut identifié.

Vous trouverez ci-dessous, outre l’excellent croquis dû au talent bien connu de Brigitte, quelques photos de potentiels pollinisateurs de ces Gagées.

On notera les 2 feuilles radicales, les feuilles caulinaires plus larges et la couleur jaune-vert des tépales...
On notera les 2 feuilles radicales, les feuilles caulinaires plus larges, la couleur jaune-vert des tépales, les pédicelles très velus…
Sur cette Gagée bien épanouie, une petite abeille sauvage bien affairée...
Sur cette Gagée bien épanouie, une petite abeille sauvage bien affairée…
Sur celle-ci, encore peu épanouie, une mouche verte (peut-être une Lucilie soyeuse)
Sur celle-ci, encore peu épanouie, une mouche verte (peut-être une Lucilie soyeuse à confirmer)
Une autre mouche verte, sans doute intéressée par le nectar.
Une autre mouche verte, sans doute intéressée par le nectar.
Juste un petit bouquet pour le plaisir...
Juste un petit bouquet pour le plaisir…
Une vue de profil montrant les feuilles basales filiformes d'environ 1mm de large, les feuilles caulinaires lancéolées ciliées, élargies vers la base, les pédicelles très velus et les 6 tépales également velus sur leur face inférieure.
Une vue de profil montrant les feuilles basales filiformes d’environ 1mm de large, les feuilles caulinaires lancéolées ciliées, élargies vers la base, les pédicelles très velus et les 6 tépales également velus sur leur face inférieure.

Views: 49