Sur incitation du CBNMC, nous nous sommes retrouvés mercredi 25 août sur le territoire de la Commune de Chalmazel pour découvrir, pour certains d’entre-nous, la Camarine noire (Empetrum nigrum L.), une Ericacée relativement rare, fréquentant les tourbières et marécages des hautes montagnes.

Bien sûr, comme à l’accoutumée, nous avons effectué un relevé des taxons rencontrés dont vous pouvez prendre connaissance ci-dessous.

Observateur(s)Groupe botanique BOTA42
Commune:CHALMAZEL (42)
Localisation:Col du Béal - Chemin GR 3 et Tourbière boisée de la Pigne dans le secteur de la Lite
Carte IGN:2732 E
Alt mini:1330 m
Alt Maxi:1350 m
Roche mère:Granite
Datemercredi 25 août 2021
Milieux :5.2 / 5.5 tourbière boisée
Coor.lat/Long sexa.WGS84N 45°42'17.1" / E 003°47'5.8"
Nb Espèces49
Abies alba Mill., 1768
Acer pseudoplatanus L., 1753
Allium victorialis L., 1753
Andromeda polifolia L., 1753
Angelica sylvestris L., 1753
Arnica montana L., 1753
Betula pubescens Ehrh., 1791
Calamagrostis arundinacea (L.) Roth, 1788
Calluna vulgaris (L.) Hull, 1808
Campanula scheuchzeri subsp. lanceolata (Lapeyr.) J.-M.Tison, 2010
Convallaria majalis L., 1753
Cytisus oromediterraneus Rivas Mart., T.E.Díaz, Fern.Prieto, Loidi & Peñas, 1984
Digitalis lutea L., 1753
Empetrum nigrum L., 1753
Epikeros pyrenaeus (L.) Raf., 1840
Eriophorum angustifolium Honck., 1782
Eriophorum vaginatum L., 1753
Galeopsis tetrahit L., 1753
Genista pilosa L., 1753
Gentiana lutea L., 1753
Hieracium umbellatum L., 1753
Hypericum maculatum Crantz, 1763
Jacobaea adonidifolia (Loisel.) Mérat, 1812
Juncus squarrosus L., 1753
Lycopodium clavatum L., 1753
Meum athamanticum Jacq., 1776
Nardus stricta L., 1753
Pinus mugo subsp. uncinata (Ramond ex DC.) Domin, 1936
Pinus sylvestris L., 1753
Plantago major L., 1753
Polygonatum verticillatum (L.) All., 1785
Potentilla erecta (L.) Raeusch., 1797
Rumex acetosella L., 1753
Sanguisorba officinalis L., 1753
Senecio ovatus (G.Gaertn., B.Mey. & Scherb.) Willd., 1803
Serratula tinctoria subsp. monticola (Boreau) Berher, 1887
Solidago virgaurea L., 1753
Sorbus aria (L.) Crantz, 1763
Sorbus aucuparia L., 1753
Stellaria graminea L., 1753
Succisa pratensis Moench, 1794
Vaccinium myrtillus L., 1753
Vaccinium oxycoccos L., 1753
Vaccinium uliginosum L., 1753
Vaccinium vitis-idaea L., 1753
Veratrum album L., 1753
Veronica officinalis L., 1753
Viola lutea Huds., 1762
Viola lutea Huds., 1762
Viola palustris L.

Le rendez-vous était fixé à 10 h à proximité du Col du Béal. Pratiquement en bordure de stationnement, de nombreuses touffes de Lycopodium clavatum bordaient la route menant au Pas de la Croix.

Lycopodium clavatum L.
Lycopodium clavatum L. le Lycopode en massue. Écologie : Landes, bruyères et bois montagneux dans une grande partie de la France
A 1400 m d'altitude, les paysages sont grandioses !
A 1400 m d’altitude, les paysages sont grandioses !

Le long de ce chemin à travers Callunes se rencontrent notamment :

Serratula tinctoria L, la Serratule des teinturiers.
Serratula tinctoria L, la Serratule des teinturiers. Écologie Prés, bois, landes, toute la France. Elle permettait de teindre les fibres en jaune.
Dianthus seguieri subsp. pseudocollinus (P.Fourn.) Jauzein, l'Oeillet des bois.
Dianthus seguieri subsp. pseudocollinus (P.Fourn.) Jauzein, l’Oeillet des bois. Écologie Pâturages et bois des montagnes du Plateau central, depuis la Loire et l’Ardèche jusqu’à la Haute-Vienne ; Haute-Garonne.
Allium victorialis ou Ail des cerfs ou encore Ail de la Sainte-Victoire. Écologie Bois et rocailles des hautes montagnes : Vosges, Jura, Alpes, Cévennes et Plateau central, Pyrénées.
Après avoir parcouru la lande nous arrivions enfin sur l'immense tourbière boisée dans laquelle nous nous lançons à la recherche d'Empetrum nigrum...
Après avoir parcouru la lande, nous arrivions enfin sur l’immense tourbière boisée dans laquelle nous nous lançons à la recherche d’Empetrum nigrum…
Andromedia polifolia L.
Avant même d’apercevoir la Camarine noire, nous rencontrons Andromedia polifolia L., l’Andromède, Ericacée particulièrement rare sous nos latitudes. Marais tourbeux des montagnes : Ecologie : Vosges ; Jura ; Alpes d’Annecy ; Forez et Auvergne
Andromedia polifolia L.
Andromedia polifolia L. aux feuilles particulières, roulées sur les bords.
Andromedia polifolia L.
Andromedia polifolia L.
Andromedia polifolia L.
Andromedia polifolia L. en début de fructification
Enfin, nous rencontrons les premières population d'Empetrum nigrum L.
Enfin, nous rencontrons les premières population d’Empetrum nigrum L. Il s’agit d’un sous-arbrisseau de 20 à 30 cm de hauteur, à tiges couchées et nues à la base.
Empetrum nigrum L.
Empetrum nigrum L. les feuilles sont petites, éparses, très rapprochées, linéaires-oblongues, obtuses, à 1 nervure, coriaces, persistantes, presque sessiles, sans stipules 
Après ces premières émotions, un repas tiré du sac s'imposait... au milieu de la tourbière, sèche à cet endroit
Après ces premières émotions, un repas tiré du sac s’imposait… au milieu de la tourbière, sèche à cet endroit
Empetrum nigrum L.
Après cette rapide pause, la recherche reprenait et la Camarine noire abondait en de nombreux endroits. Ici, on aperçoit les premières fleurs à l’aisselle des feuilles : fleurs régulières, dioïques, blanches ou roses très petites, sessiles à l’aisselle des feuilles supérieures, entourées de bractées. Le retard d’un à deux mois dans la floraison de ce taxon nous a surpris car nous pensions plutôt voir les fruits déjà formés…
Empetrum nigrum L.
Empetrum nigrum L. Ici on voit clairement la base des tiges dénudées.
Empetrum nigrum en compagnie de Vaccinium oxicoccos L. la Canneberge possédant de grosses baies globuleuses de 8-10 mm, rouge, à la fin noirâtres, acidulées.
Eriophorum vaginatum L.
Certaines parties de la tourbière sont encore en eau et abritent Eriophorum vaginatum L. la Linaigrette vaginée et Eriophorum angustifolium Honck. la Linaigrette à feuilles étroites.
Betula pubescens Ehrh.
Betula pubescens Ehrh. le Bouleau pubescens, Écologie Bois humides, marécageux ou tourbeux, dans le Nord, l’Est, l’Ouest, le Centre, les Pyrénées.
Vaccinium oxicoccos L. la Canneberge
Vaccinium oxicoccos L. la Canneberge, petit sous arbrisseau élégant de 10-30 cm, glabre, à tiges rameuses, très grêles, filiformes, couchées-radicantes, rougeâtres, feuilles très petites (5-7 mm de long sur 2-4 de large), persistantes, ovales, entières, à bords enroulés, vertes et luisantes en dessus, blanches en dessous 
Vaccinium oxicoccos L.
Vaccinium oxicoccos L.
Lande
Nous quittons bientôt cette vaste tourbière pour nous retrouver dans la lande.
Thesium alpinum L.
Thesium alpinum L., le Thésium des Alpes. Écologie : Prés et pâturages des montagnes de l’Est, du Centre et du Midi
Thesium alpinum L.
Thesium alpinum L. fleurs en grappe simple, étroite, à la fin unilatérale 
Veronica officinalis L., la Véronique officinale.
Veronica officinalis L., la Véronique officinale. Plante vivace de 10-40 cm, velue-grisâtre, noircissant un peu, tiges dures, couchées-radicantes, à rameaux redressés, feuilles opposées, ovales ou obovales-arrondies, finement dentées en scie, mollement velues 
Veronica officinalis L.
Veronica officinalis L. Curieusement, de très nombreux pieds portaient des fleurs à 6 pétales alors qu’elles ne devraient en porter que 4 !
Veronica officinalis L.
Veronica officinalis L. Capsule dont le style égale la hauteur de la capsule, celle-ci velue, triangulaire-obcordée, comprimée, peu échancrée, bien plus longue que le calice.

Après s’être rassasiés de ces magnifiques et vastes paysages totalement ouverts, Michel nous proposait de descendre à la station de Chalmazel où il avait, par le passé, photographié une petite Campanulacée peu fréquente : Wahlenbergia hederacea (L.) Rchb. la Campanille à feuilles de lierre.

Wahlenbergia hederacea (L.) Rchb. la Campanille à feuilles de lierre.
Wahlenbergia hederacea (L.) Rchb. la Campanille à feuilles de lierre. Écologie Marais et pelouses humides des terrains siliceux, dans l’Ouest jusqu’aux environs de Paris ; Vosges, Côte-d’Or, Lyonnais, tout le Plateau central, Cévennes, Pyrénées.
Wahlenbergia hederacea (L.) Rchb.
Wahlenbergia hederacea (L.) Rchb. Plante vivace de 10-30 cm, délicate, verte, glabre, gazonnante, à racine rampante, tiges filiformes, couchées, rameuses, feuillées, feuilles très minces, glabres, toutes pétiolées, palmatinervées, en cœur à la base, à 5-7 lobes triangulaires, fleurs d’un bleu pâle, petites (à peine 1 cm de long), solitaires sur de longs pédoncules filiformes, terminaux ou opposés aux feuilles. 
Corrigiola littoralis, la Corrigiole des grèves.
Corrigiola littoralis, la Corrigiole des grèves, rencontrée sur les marges du parking, au moment où nous nous apprêtions à nous séparer après une journée bien remplie. Écologie Lieux sablonneux et humides, dans presque toute la France et en Corse

Vues : 74