Samedi 30 juin

Bien que l’équipe ne soit pas au complet, puisque nous attendions l’arrivée de Catherine, Michèle et Gaby pour le soir même, Michel nous guidait à proximité du Col du Pourtalet, dans le Cirque d’Anéou.

Dès les premiers pas nous rencontrons notre première endémique des Pyrénées, le chardon fausse carline. Celle-ci se rencontre dans les rochers, éboulis des Pyrénées françaises et espagnoles. Ici elles étaient surtout présentes au bord des ruisseaux.

Carduus carlinoides Gouan

Un peu plus loin, un autre chardon, bien plus courant mais néanmoins présentant un beau début de floraison.

Carduus nutans L.
Carduus nutans L.

Sur tous les rochers, de nombreuses Joubarbe des montagne étaient en pleine floraison

Sempervivum montanum L.
Sempervivum montanum L.

Sur les rochers, les diverses Saxifrages disputaient leur place aux Joubarbes

Saxifraga intricata Lapeyr. La Saxifrage enchevêtrée que l’on rencontre sur les rochers de la région alpine des Pyrénées centrales et orientales.
Saxifraga intricata Lapeyr
Saxifraga intricata Lapeyr. Détail des feuilles basales

Toujours sur les rochers, le Liondent des Pyrénées

Scorzoneroides pyrenaica (Gouan) Holub que l’on rencontre sur les pâturages des montagnes : Vosges, Auvergne, Forez, Cévennes, Dauphiné, Savoie, Haute-Savoie, Alpes-Maritimes, Pyrénées.

l’Asphodèle blanc se rencontre dans les landes, côteaux et bois, dans l’Ouest, le Sud-Ouest, le Centre ; zone inférieure des Pyrénées et des Alpes.

Asphodelus albus Mill.

Colonisant par plaques les rochers, l’Orpin anglais que l’on trouve sur les rochers, murs, côteaux siliceux, dans tout l’Ouest, jusqu’au Calvados, à la Haute-Vienne, à la Creuse ; Cévennes de l’Aveyron, de l’Hérault et du Tarn ; Corbières et Pyrénées.

Sedum anglicum Huds.
Armeria pubinervis Boiss. l’Arméria à nervures poilues. Endémique des montagnes pyrénéennes.

Une superbe Lamiacée, omniprésente tout au long de nos randonnées, l’Hormin des Pyrénées qui peut se voir dans les pâturages des hautes montagnes : surtout Pyrénées centrales ; accessoirement en Savoie, Alpes-Maritimes.

Horminum pyrenaicum L.
Horminum pyrenaicum L.
Horminum pyrenaicum L.
Tout ceci dans des paysages somptueux...
Tout ceci dans des paysages somptueux…

le désespoir du peintre : Saxifraga umbrosa L.

Saxifraga umbrosa L.
Pinguicula grandiflora subsp. grandiflora, la Grassette à grandes fleurs.

Dans les prairies dominant ce petit torrent,

Gymnadenia nigra (L.) Rchb.f., la Nigritelle noire, une orchidacée
Dactylorhiza viridis (L.) R.M.Bateman, Pridgeon & M.W.Chase, l’Orchis vert

Sur des rochers, de nouvelles Saxifrages

Saxifraga moschata Wulfen, la Saxifrage musquée
Polystichum lonchitis (L.) Roth, le Polystic en fer de lance
Polystichum lonchitis (L.) Roth, détail sur les sporanges protégés par l’indusie.

autre fougère

Dryopteris affinis subsp. borreri (Newman) Fraser-Jenk.
Dryopteris affinis subsp. borreri (Newman) Fraser-Jenk.

L’omniprésent Trèfle des Alpes

Le Trèfle alpin aussi appelé la réglisse de montagne. Son usage en succédané de bonbons au goût de réglisse nous a été confirmé par une jeune pyrénéenne croisée près du barrage de Bious Artigues et Victoria ne manque jamais l’occasion de nous dire que son odeur est particulièrement agréable (pour elle…)
Trifolium alpinum L.
Helleborus viridis L. l’Ellébore vert
Helleborus viridis L. l’Ellébore vert
Globularia repens Lam. Se rencontre sur les rochers et rocailles des montagnes du Midi : Montagnes de Provence, Corbières, Pyrénées orientales et centrales.
Rhamnus pumila Turra ou le Nerprun nain. Il pousse sur les rochers et éboulis des hautes montagnes : Jura ; Alpes ; Corbières et Pyrénées.
Rhamnus pumila Turra ou le Nerprun nain.
Clinopodium alpinum subsp. pyrenaeum (Braun-Blanq.) Govaerts ou Calament des Pyrénées

Encore un taxon endémique des Pyrénées : la Potentille fausse alchémille

Potentilla alchemilloides Lapeyr.
Potentilla alchemilloides Lapeyr.
Asperula hirta Ramond ou Aspérule hérissé qui est également un taxon endémique des rochers élevés des Pyrénées centrales et occidentales françaises et espagnoles
Teucrium pyrenaicum L. Rochers et côteaux arides des montagnes calcaires ; Alpes de l’Isère ; chaîne des Pyrénées ; Landes.
Teucrium pyrenaicum L.
Teucrium pyrenaicum L.
Androsace villosa L., l’Androsace velue présente sur les rochers et pelouses sèches des hautes montagnes calcaires : Jura, à la Dôle ; Alpes, jusqu’au Ventoux ; Pyrénées.
Silene acaulis (L.) Jacq. Pâturages et rochers humides des plus hautes montagnes : Alpes ; Corbières à Madrés ; Pyrénées.
Orchis pallens L. ou Orchis pâle. Bois et pâturages des hautes montagnes : Alpes de la Savoie, du Dauphiné, de la Provence ; Pyrénées orientales et centrales ; Cantal.
Orchis pallens L.
Orchis mascula (L.) L., l’Orchis mâle que l’on rencontre dans les bois et près dans toute la France.
Iris latifolia (Mill.) Voss ou Iris à larges feuilles ou encore Iris des Pyrénées. C’est un endémique de la chaîne des Pyrénées. Extrêmement abondant cet Iris n’était pas en fleur, mais nous le verrons dans 3 jours… patience…
Tractema umbellata (Ramond) Speta. La Scille en ombelle
Dactylorhiza sambucina (L.) Soó. L’Orchis à larges feuilles ou l’Orchis sureau. Il peut être indifféremment jaune pâle ou rouge
Conopodium pyrenaeum (Loisel.) Miégev. Sa racine renflée en bulbe arrondi (et comestible)
Conopodium pyrenaeum (Loisel.) Miégev. L’ombelle ne compte que 6 à 7 rayons
Cryptogramma crispa (L.) R.Br. Rochers humides des montagnes siliceuses : Vosges, Alpes, Forez, Cévennes et Auvergne, Pyrénées ; Corse.
Cruciata glabra (L.) Ehrend.
Cardamine raphanifolia Pourr. La Cardamine à feuilles de radis
Cardamine raphanifolia Pourr.
Cardamine raphanifolia Pourr.

Vues : 5